Société d'Astronomie du Haut-Léman

Observatoire de Vevey - SAHL

SAHL - Accueil

Le ciel au fil des saisons - Le ciel de l'été

Cette page est consacrée aux objets du ciel profond de l'été.

Abréviations pour les références :

  • GC : Le Guide du Ciel de Guillaume Cannat, amds édition
  • SAT : Sky Atlas 2000 de Wil Tirion, De Luxe Edition, Sky Publishing Corporation
  • PSA : Sky & Telescope’s Pocket Sky Atlas, de Roger W.Sinnott. ISBN : 1-931559-31-7
  • FerSCP : Splendeurs du Ciel Profond, vol. 1-4 de Laurent Ferrero. Burilliero
  • NSA : Norton’s Star Atlas, 20e Ed., 2004. ISBN 0-13-145164-2

Cliquez sur les carrés de la carte pour accéder à l'information de l'objet :

Etoiles doubles
Etoiles variables
Objets Etendus

Etoiles doubles

Etoiles variables

Objet étendus

ζ = 79 Ursae Majoris
α = 64 Herculis
δ Herculis
β Scorpii
ε1 et ε2 Lyrae
β Cygni
γ Delphini
T Lyrae
M13
M92
M57
M27
CR 399
M22
M8 - M20

Carte de l'été, le 15 août à 22h00.
Tiré de "Cartes du Ciel" v. 3.10 de Patrick Chevalley.

En attendant la tombée d’une tardive nuit d’été...

Les premières étoiles visibles : Arcturus, Véga, Deneb et Antarès sont un quatuor exceptionnel.

☼ = équivalent Soleil

Etoiles : α Bootis
Arcturus
α Lyrae
Véga
α Cygni
Deneb
α Scorpii
Antarès
Mag. apparente :-0.040.031.251.06
Mag. absolue :-0.250.58-8.4-5.3
Distance  (en AL):3725+/- 2600550
Couleurjaune-orangeblanc-bleu blancorange-rouge
Temp. de surface4300°K9600°K8400°K 3500°K
Type spectral K2 A0A2M1
Masse ( = Nbre. de masses ☼) 1+2.11912.4
Rayon ( = Nbre de rayons ☼)25 2.3+203880
Eclat ( = Nbre de fois éclat ☼) 17040+/- 196'00010'000 ++

Arcturus

Son nom, venant du grec ancien, signifie : « le gardien des ours » - référence évidente à sa proximité avec les deux constellations de la Grande et Petite Ourse. C’est une étoile très ancienne, sa faiblesse en composants métalliques en est une preuve. On pense qu'Arcturus explosera dans les siècles à venir. Elle formera alors une nébuleuse planétaire comparable à M57 de la Lyre ou M27 de Vulpecula.

Véga

Véga est une étoile en rotation rapide, et de ce fait sa forme est celle d’une sphère aplatie. Nous pouvons la comparer à une courge vue de côté : mesuré dans le sens des pôles, son rayon est de 2.3 ☼, mais à l’équateur il passe à 2.78 ?. Des photos en infrarouge prises par le satellite Spitzer montrent qu’elle est entourée d’un nuage de poussières et de débris. Véga est à mi-chemin de son évolution, sur la Série Principale. .

Deneb

La mesure de sa distance pose des problèmes, d’où notre signe 1/- devant 2600 AL. C’est une étoile énorme, l’une des plus lumineuses que l’on connaisse : son éclat, autrefois estimé à 60’000 ☼, est probablement trois fois plus élevé.

Antarès

En grec ancien, ce nom signifie “la rivale d’Arès” – donc de Mars. Affaire de couleur: tous deux sont des astres rougeâtres qui parfois se retrouvent proches l’un de l’autre, selon la position de la planète sur l’Ecliptique. C’est est une supergéante rouge en fin de vie. Son diamètre est actuellement estimé à 440 ☼ : si l’on plaçait notre Soleil au centre d’Antarès, celle-ci engloberait le Système Solaire au-delà de la planète Mars. Son éclat est, en lumière visible, de 10’000 Soleils. Mais comme cette étoile froide rayonne surtout en infrarouge, son éclat global (= bolométrique) est probablement de 60’000 ☼. C’est donc, là aussi, un astre exceptionnel.

Les étoiles doubles ou multiples

Nous progressons en règle générale d’Ouest en Est ; les premiers objets mentionnés seront aussi les premiers couchés.

ζ = 79 Ursae Majoris - Grande Ourse

ζ = 79 Ursae Majoris
RéférencesCoordonnéesMagnitudes apparentesSéparation
SAT 2, PSA 32 ou 4313h24'/+54°56'2.3 - 4.014''4

Le couple Mizar-Alcor, "dans le manche de la Casserole, là où il se casse".

"si vous ne distinguez pas, dans un ciel assez noir, le petit cavalier Alcor, il vous faut changer de lunettes" : au XIIle siècle, l’astronome persan Al Kazwini décrivait déjà ce test.

les deux composantes sont des doubles spectrographiques. Actuellement, le système compte 6 étoiles ! Sa distance est de 83 AL.

Il vaut la peine de faire voir ce couple au chercheur, puis au télescope avec un faible grossissement.

Cliquez ici ζ = 79 Ursae Majoris pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


α = 64 Herculis - Hercule

α = 64 Herculis
RéférencesCoordonnéesMagnitudes apparentesSéparation
SAT 15, PSA 5417h15 / +25°3.5 – 5.4 4’’7

Ras Algethi. Ce nom signifie en arabe « la tête de l’homme agenouillé ».Belle double orange et verdâtre. La principale est une variable semi-régulière de type M, dont l’éclat varie des magnitude 3.1 à 3.9 en environ 90 jours.

C’est une étoile très froide : température superficielle 2500° K. Très grosse aussi: son rayon est de 460 ☼.

Repérage aisé dans le bas de la constellation, facilité par sa proximité avec une autre étoile légèrement plus brillante : α Ophiucus.

Cliquez ici α = 64 Herculis pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


δ Herculis - Hercule

δ Herculis
RéférencesCoordonnéesMagnitudes apparentesSéparation
SAT 8, PSA5217h15.0 / +24°50’3.1 – 8.28’’9

Blanc et bleu-pourpre.

Repérage facile : partant du coin inférieur gauche du » pot à fleurs « , tirer sur la gauche et vers le bas.

Cliquez ici δ Herculis pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


β Scorpii - Scorpion

β Scorpii
RéférencesCoordonnéesMagnitudes apparentesSéparation
SAT 22, PSA 5616h05.4 / -19°48’2.6 – 4.913’’6

Bleu-blanc et bleu pâle.

Repérage facile dans le haut de la constellation.

Cliquez ici β Scorpii pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


ε1 et ε2 Lyrae - Lyre

ε1 et ε2 Lyrae
RéférencesCoordonnéesMagnitudes apparentesSéparation
SAT 22, PSA 5616h05.4 / -19°48’2.6 – 4.913’’6

Bleu-blanc et bleu pâle.

Repérage facile dans le haut de la constellation.

Cliquez ici ε1 et ε2 Lyrae pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


β Cygni - Cygne

β Cygni
RéférencesCoordonnéesMagnitudes apparentesSéparation
SAT8, PSA 6219h31’/ +27°583.1 – 5.134’’

Albireo. La plus belle double du ciel boréal : jaune d’or et bleue, spectaculaire même dans un petit instrument. La principale jaune est en réalité une double serrée dont les deux composantes sont déjà des astres d’un éclat imposant : 950 et 100 ☼. Le compagnon ne leur fait pas honte :190 ☼. Le système est distant de 385 AL.

Aisée à repérer : c’est le bas de la croix du Cygne.

Cliquez ici β Cygni pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


γ Delphini - Dauphin

γ Delphini
RéférencesCoordonnéesMagnitudes apparentesSéparation
SAT 16, PSA 6420h46.7 / +16°07’4.3 – 5-19’’6

Jaune et vert – bleu. Très belle paire.

Repérage facile en haut de cette petite constellation.

Cliquez ici γ Delphini pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


Etoiles variables

T Lyrae - Lyre

T Lyrae
RéférencesCoordonnéesVaration magnitudePériode
SAT 8, PSA 6318h32.3 / +37°00’7.8 - 9.6 -

Etoile carbonée, l’une des plus rouges du ciel avec R Leporis. Elle oscille entre les mag. 7.8 et 9.6 de manière irrégulière.

Facile à repérer à 2° au SSE de Véga à l’aide du chercheur Questar : Partant de la ligne Véga - ζ Lyrae (une double facile qui marque le coin Nord-Ouest du quadrilatère), construire mentalement un triangle équilatéral sur la droite : on tombera juste ! Cette variable mérite sa recherche. Pour réellement apprécier son rouge, le comparer à celui d’Antarès (α Scorpii) qui n’est que fortement orangée. .

Cliquez ici T Lyrae pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


Les objets étendus

A observer tôt dans la soirée, 2 amas globulaires.

M13, Herculis - Hercule

M13, Wikipedia
RéférencesCoordonnées
SAT 8, PSA 52. FerSCP2, p.7716 h 41/ +36°28’

Avec une magnitude visuelle de 5.8, c’est un amas globulaire très brillant; il est juste visible à l’oeil nu par un ciel très noir. Comptant plusieurs centaines de milliers d’étoiles, il est distant d’environ 22’000 AL et son diamètre est de 150 AL. Il a été découvert en 1714 par Edmund Halley.

Avec son diamètre apparent d’environ 20’ d’arc, il appelle sur nos “Newton” un oculaire de focale moyenne, et même courte: dans ces conditions, le fond du ciel apparaîtra plus noir et le contraste sera meilleur.

Cliquez ici M 13 pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


M92, Herculis - Hercule

M92, Ruben Kier, mars 2009
RéférencesCoordonnées
SAT 8, PSA 52. FerSCP2, p.7817h177 / +43°08’

Très bel amas globulaire aussi, de Mag.6.3. Dist.26'000 AL. Equivaut à env. 150'000 Soleils. Il est exceptionnellement faible en éléments plus lourds que l’hydrogène et l’hélium, et notamment en fer ; ses étoiles « de première génération » amènent à le classer comme un des plus anciens que l’on connaisse. C’est également, en valeur absolue, un des plus brillants.

A ne pas négliger ! Repérage plus difficile dans une région pauvre en étoiles, au-dessus du « Pot à fleurs ». Pour l’observation, mêmes recommandations que pour M13.

Cliquez ici M 92 pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


M57, Lyrae - Lyre

M57, Jan-Luc Ferrari, février 2008
RéférencesCoordonnées
SAT 8, PSA 63. FerSCP2, p.8018h53.6 / +33°02’

Nébuleuse planétaire.

Le repérage de ce “rond de fumée” au bas du parallélogramme de la Lyre est très facile. Il donne une image nette et bien piquée même d ans un petit instrument ; on peut pousser un peu le grossissement.

Cliquez ici M 57 pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


M27, Vulpecula - Renard

M27, Jan-Luc Ferrari, août 2007
RéférencesCoordonnées
SAT 8 et 9, PSA 62. FerSCP2, p.1019h59.6 / +22°43’

Nébuleuse planétaire. En anglais, on l’appelle « Dumbbell Nebula » - la nébuleuse en forme d’haltère, sans doute parce qu’à l’oculaire ce sont deux concentrations lumineuses opposées qui ressortent le plus nettement.

Repérage moins aisé; le plus simple est de tracer un rectangle fictif avec 4 étoiles de la croix du Cygne : ε, γ, β - M27 fait le quatrième coin.

Astuce : utiliser un filtre UHC (Ultra High Contrast) qui éteint un peu le fond du ciel, ou un filtre OIII qui contrastera d'avantage l'objet.

Cliquez ici M 27 pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


CR 399, le Cintre à Habits, Vulpecula - Renard

CR 399, le Cintre à Habits
RéférencesCoordonnées
SAT 8, PSA 64-6519h25’ / +20°11’

All. Kleiderbügel, angl. Coathanger. C’est un petit groupement d’étoiles de mag. 5 à 8 auquel le hasard a donné cette forme d’auxiliaire ménager.

Repérage très aisé sur SAT 8, en bas à gauche. Partant de Sagitta (la Flèche), tirer environ 4 degrés sur la droite. Le cintre est posé à l’envers sur la carte, juste à droite du petit amas ouvert 6802. Sur SAT, il figure sous le nom de CR 399, Brocchi’s Cluster A chaque objet son télescope ! Cet objet couvrant 1 degré et demi, il faut munir d’un oculaire faible un de nos petits instruments; l’idéal sera le Newton de 12 cm, ou à la rigueur le 15 cm. Le télescope inversant les images, on découvrira le Cintre à Habits comme on le voit au naturel, pendu dans une armoire.

Cliquez ici CR 399 pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


M22, Sagittarius - Sagittaire

M22, N.A.Sharp, REU program/NOAO/AURA/NSF
RéférencesCoordonnées
SAT 22, PSA 67. FerSCP2, p.12018h36 / -23°54’

Très bel amas globulaire. Avec une magnitude de 5.1, c’est l’amas globulaire le plus brillant du ciel boréal. En outre, il est très étendu: son diamètre de 29’ est comparable à celui de la Lune. Sa distance de 10'000 AL en fait un des amas globulaires les plus proches.

Aisé à repérer dans le prolongement Ouest du quadrilatère σ, φ, ζ, τ Sagittarius.

S’il n’éclipse pas à nos yeux l’amas d’Hercule qui se contente de la mag. 5.7, c’est en raison de sa déclinaison peu favorable : -23°54, et parce qu’il est l’hôte d’un ciel moins noir en pleine Voie Lactée.

Cliquez ici M 22 pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


M8 - M20, Sagittarius - Sagittaire

M8 - M20, Edmund Georgii
RéférencesCoordonnées
SAT 22, PSA 67. FerSCP2, p. 11218h03 / -23°43’

Le groupe M 8 – M 20, dites Nébuleuses de la Lagune et Trifide, est logé dans le Sagittaire. C’est sans doute, parmi les nombreuses nébuleuses gazeuses dont la Voie Lactée abonde, le plus bel ensemble. La Nébuleuse du Lagon se développe autour de l’amas ouvert NGC 6530. Distance: 4500 AL.

La Voie Lactée est riche en de tels nuages de gaz souvent associés à des amas ouverts d’étoiles jeunes. Repérage facile en s’aidant du dessin de la constellation et en partant des objets précédents. Il y a cependant un handicap : la déclinaison très basse de cet objet. Voir la recommandation ci-dessus. Le recours à un filtre OIII ou UHC peut être utile.

Cliquez ici M8 - M20 pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


Une intéressante comparaison !

Voie lactée, René Durussel

Choisissons, sur un de nos « Newton », un oculaire de 24-25 mm nous donnant le plus grand champ possible.

Braquons tout d’abord notre télescope vers une région très à l’écart de la Voie Lactée: en début d’été, la zone Bootes – Corona Borealis – Hercules (SAT 7 et 8, PSA 52-53), en fin d’été la région Pégasus– Pisces - Cetus( cartes SAT 9, 4 et 10, PSA 74, 5, 7). Constat: des étoiles relativement rares dans un ciel très noir.

Passons ensuite à une région de la Voie Lactée: Cygnus – Aquila – Scutum (SAT 8 ou 9, 16. PSA 64, 67) Le contraste sera frappant: une densité beaucoup plus élevée d’étoiles, surtout faibles. En revanche, le fond du ciel sera parfois pâteux: c’est l’effet des masses de gaz et de poussières qu’on trouvera souvent associées aux amas ouverts.



SAHL - Webmaster

Mise à jour : 01.05.2016.