Société d'Astronomie du Haut-Léman

Observatoire de Vevey - SAHL

SAHL - Accueil

Le ciel au fil des saisons - Le ciel de l'hiver

Cette page est consacrée aux objets du ciel profond de l'hiver.

Abréviations pour les références :

  • GC : Le Guide du Ciel de Guillaume Cannat, amds édition
  • SAT : Sky Atlas 2000 de Wil Tirion, De Luxe Edition, Sky Publishing Corporation
  • PSA : Sky & Telescope’s Pocket Sky Atlas, de Roger W.Sinnott. ISBN : 1-931559-31-7
  • FerSCP : Splendeurs du Ciel Profond, vol. 1-4 de Laurent Ferrero. Burilliero
  • NSA : Norton’s Star Atlas, 20e Ed., 2004. ISBN 0-13-145164-2

Cliquez sur les carrés de la carte pour accéder à l'information de l'objet :

Etoiles doubles
Etoiles variables
Objets Etendus

Etoiles doubles

Etoiles variables

Objet étendus

γ Andromeda
η = 24 Cassiopeia
ι Cassiopeia
β Orionis
θ = 41 Orionis
ι Orionis
β Monocerotis
ι = 48 Cancri
γ = 41 Leonis
R Leporis
β Persei
NGC 869 et 884
M45
Hyades
M42
M37
M35
M41
M76
NGC 2392

Carte de l'hiver, le 15 février à 22h00.
Tiré de "Cartes du Ciel" v. 3.10 de Patrick Chevalley.

Les étoiles doubles ou multiples

Nous progressons en règle générale d’Ouest en Est ; les premiers objets mentionnés seront aussi les premiers couchés.

γ Andromeda - Andromède

γ Andromeda
RéférencesCoordonnéesMagnitudes apparentesSéparation
SAT 4, PSA202h04 / +42°19’2.3 - 5.59’’8

Almach. Couleurs : or et bleu-vert. Superbe double. La principale est une double spectroscopique dont la plus brillante a un éclat d’environ 650 Soleils. Le compagnon est une double visuelle serrée (0''5) ; c’est donc un système quadruple distant d’environ 120 AL.

Repérage aisé : la dernière étoile brillante d’Andromède avant d’entrer dans Persée.

Cliquez ici γ Andromeda pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte. A observer en tout début de nuit !


η = 24 Cassiopeia - Cassiopée

η = 24 Cassiopeia
RéférencesCoordonnéesMagnitudes apparentesSéparation
SAT 1, PSA 300h49 / +57°49’3.4 - 7.512''9

La période de révolution est d’environ 500 ans. Beau contraste de couleurs.

Repérage aisé dans l'Ouest de Cassiopée.

Cliquez ici η = 24 Cassiopeia pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


ι Cassiopeia - Cassiopée

ι Cassiopeia
RéférencesCoordonnéesMagnitudes apparentesSéparation
SAT 1, PSA 102h29 / +67°24’Etoile triple : 4.6 – 6.92''8

Compagnon de mag. 8.4 à 7.2. Une des jolies triples du ciel : la principale blanche, compagnons jaune et bleu.

Repérage aisé : il suffit de prolonger d’une même longueur le bras extérieur du W de Cassiopée, côté Persée – Girafe.

Cliquez ici ι Cassiopea pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


β Orionis - Rigel, Orion

>β Orionis
RéférencesCoordonnéesMagnitudes apparentesSéparation
SAT 11, PSA 1605h15’ / -08°12’0.1 - 6.8 9''5

Supergéante du type B8 (température de surface : 12'000 °K), Rigel est d’un blanc éclatant tirant sur le bleu. Son compagnon est également bleuâtre. Ce couple est situé à environ 800 AL. Si l’étoile principale, dont l’éclat équivaut à 57'000 Soleils, était situé à la distance de Sirius, sa magnitude apparente serait d’environ –10, donc autant que la Lune au Premier Quartier !

Cliquez ici β Orionis pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


θ = 41 Orionis - Orion

θ Orionis
RéférencesCoordonnéesMagnitudes apparentesSéparation
SAT 11, PSA 165h35’ / -05°23’5.1, 6.7, 6.7 et 7.98’’8 à 13’’4

C’est le quatuor d’étoiles logé au cœur de la célèbre nébuleuse M42. Ces étoiles constituent probablement un système quadruple.

Cliquez ici θ Orionis pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


ι Orionis - Orion

ι Orionis
RéférencesCoordonnéesMagnitudes apparentesSéparation
SAT 1, PSA 15 h 35’ / -05°55’2.8 - 7.3 – 11.711’’

Etoile triple qui constitue, des trois agglomérats qui constituent la région de la célèbre nébuleuse M42, le plus méridional. Deux composantes blanche et bleuâtre (écart 11''), et un compagnon plus pâle, rougeâtre, de mag. 11, à 5''.

Objet accessible même à de petits télescopes, mais par ciel calme.

Cliquez ici ι Orionis pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


β Monocerotis - Licorne

β Monocerotis
RéférencesCoordonnéesMagnitudes apparentesSéparation
SAT 11, PSA 2706h29’ / -7°02’4.6 - 5.2 -6.1 7’’3 et 2’’9

Découverte par W. Herschel, cette triple est un cas rare : trois étoiles de couleur blanc-bleu d’éclat comparable (d’habitude la troisième est beaucoup plus faible).

Repérage : On peut (avec le SAT11) noter que notre étoile est à peu près à la hauteur du bas de la Nébuleuse d’Orion, mais nettement plus à l’Est. Avec PSA27 : elle est, côté Nord, dans le prolongement de la ligne γ - β Sirius, donc du dos du Grand Chien. Assez facile dans un coin pauvre en étoiles brillantes.

Cliquez ici β Monocerotis pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


ι = 48 Cancri - Cancer

ι Cancri
RéférencesCoordonnéesMagnitudes apparentesSéparation
SAT 6, PSA 2408h 47 / +28°46’4.2 - 6.630.5’’

Belle double jaune doré et bleue ; elle rappelle un peu, en plus modeste, Albireo du Cygne.

Repérage aisé : c’est l’étoile de mag.4 la plus haute de la constellation du Cancer, à la même déclinaison que Pollux des Gémeaux.

Cliquez ici ι Cancri pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


γ = 41 Leonis - Lion

γ = 41 Leonis
RéférenceCoordonnéesMagnitudes apparentesSéparation
SAT 7, PSA 32 ou 4310h20' / +19°51’2.2 – 3.5 4’’4

Algieba. L’étoile du cou du Lion. Beau couple jaune pâle et jaune clair, distance 120 AL, éclat de 180 et 50 Soleils.

Cliquez ici γ = 41 Leonis pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


Etoiles variables

R Leporis - Lièvre

R Leporis
RéférencesCoordonnéesVaration magnitudePériode
SAT 11, PSA 1604h59’ / -14°48’5.5 – 11427 jours

Etoile carbonée, une curiosité pour ceux qui aimeraient voir une étoile réellement rouge. La plupart, y compris Bételgeuse d’Orion, sont plutôt d’un orange qui tire vers le rouge.

Elle est aisée à repérer (sauf si elle est à son minimum !) dans la modeste constellation du Lièvre (Lepus), juste en-dessous d’Orion : dans le prolongement, direction Ouest, des étoiles de mag. 2-3 α et μ.Leporis. Dans PSA, elle est désignée ainsi: « Hind’s crimson star ».

Cliquez ici R Leporis pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


β Persei - Algol, Persée

β Persei
RéférencesCoordonnéesVaration magnitudePériode
SAT 4, PSA 1303h08 / +40°57’22 jours et 21 heures

Algol est une étoile à éclipses de magnitude 2, qui varie périodiquement tous les 2 jours et 21 heures environ. Elle a un compagnon sombre qui l'occulte et est responsable de sa baisse de luminosité, il s'agit donc d'une binaire à éclipses dont elle est le prototype. La distance qui nous sépare d'Algol est de 92,8 AL. Le nom d’Algol dérive de l’arabe ras al-Ghoul, qui signifie « la tête de l’Ogre ».

Repérage très facile.

Cliquez ici β Persei pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


Les objets étendus

NGC 869 et 884, Persée

NGC 869 et 884, Wikipedia
RéférencesCoordonnées
SAT 1, PSA2, FerSCP 3 p.14002h20 / +57°08

Amas Double de Persée,parfois répertorié sur les cartes sous les lettres h et χ.

La proximité de ces deux amas ouverts tient peut-être du hasard. L’abondance d’étoiles géantes bleues de NGC 869 est typique d’un amas jeune, tandis que NGC 884 contient davantage d’étoiles rouges de type M, caractéristiques d’un groupement ancien. La différence d’âges est en effet considérable : 6 et 12 millions d’années. En revanche, leurs distances sont comparables : 7200 et 7400 AL. Leur écart est d’environ 2000 AL.

Il vaut la peine, lors de nos observations au télescope, de comparer les différences de couleurs des étoiles les plus brillantes en passant d’un amas à l’autre.

Repérable à l’œil nu entre les constellations de Persée et de Cassiopée. Seul un petit instrument muni d’un faible grossissement permet d’embrasser l’ensemble : des jumelles ou, mieux, le petit Newton 120/500 de l’observatoire (lequel illustre à la perfection l’adage : « à chaque objet du ciel son instrument »). Nous conseillons, pour lui, un oculaire de puissance moyenne : de 15 à 20 mm de focale. Le télescope de 15 cm conviendra bien aussi, muni d’un oculaire d’environ 25 mm.

Cliquez ici NGC 869 et 884 pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


M45, Taureau

M45, Princeton.edu
RéférencesCoordonnées
SAT 4, PSA 15 + 81, FerSCP 4 p.20503h47 / +24°07’

Les Pléïades. Observables une fois la nuit assez avancée, elles marquent la transition avec le ciel d’hiver.

C’est un des amas ouverts les plus proches (410 AL), dont la luminosité globale est de 4800 Soleils. Il est en outre très jeune : 60-70 millions d’années.

Ce remarquable objet céleste a influencé la vie des humains depuis la plus haute antiquité. Les prêtres ou chamans du néolithique lui attribuaient une extrême importance, car son apparition marquait, dans tout l’hémisphère Nord, le début des moissons. Une représentation picturale des Pléiades se retrouve aussi sur le disque de Nebra daté du début de l’âge du Bronze (vers 1600 av.J.-C). La «constellation» des Pléiades est également mentionnée dans de nombreuses cultures et religions. Elle apparaît dans l’Odyssée d’Homère, ainsi qu’à trois reprises dans la Bible (Réf. : Wikipedia).

Cliquez ici M45 pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


Les Hyades, Taureau

Hyades, Jerry Lodriguss
RéférencesCoordonnées
SAT 11, PSA15, FerSCP4 p.211

Les Hyades sont un des amas ouverts les plus proches (150 AL). Elles s’étendent comme un vaste «V» à partir la brillante Aldébaran (Alpha Tauri), d’une couleur jaune-orangée.

Couvrant un champ de 4 à 5 degrés, les Hyades sont un objet idéal pour des jumelles de moyenne puissance. Pour la photo, un objectif de 200 mm serait parfait.

Cliquez ici Hyades pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


M42, la Grande Nébuleuse d’Orion

M42, NOAO - Bill Schoening
RéférencesCoordonnées
SAT 11, PSA16 et 80+B, FerSCP4 p. 163-16405h35’ / -05°27’

Avec les objets adjacents M 43 et N 1981 (en allant vers le Nord), elle couvre un champ d’environ 120 ‘ (= 2 degrés).

Nébuleuse d’émission / réflexion, c’est la partie principale d’un vaste nuage de gaz et de poussières appelé « le Nuage d’Orion », qui couvre près de la moitié de la constellation d’Orion et contient aussi la Boucle de Barnard et la Nébuleuse de la Tête de Cheval. Sa taille est d’environ 33 AL et sa distance de 1600 AL. En son centre se trouve un amas ouvert de jeunes étoiles très chaudes. Des prises de vue en lumière infra-rouge révèlent qu’il s’agit d’une vaste “nursery” d’étoiles; on en a compté plus de 400.

Cliquez ici M42 pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


M 36, M 37 et M 38, Cocher

M37, Martin Germano
RéférencesCoordonnées
SAT5, PSA 1205h52 / +32°33’ (M37)

La constellation du Cocher (Auriga) compte plusieurs amas ouverts dont trois sont des objets du catalogue de Messier : M 36, M 37 et M 38. Le plus beau est M37, Il contient quelque 150 étoiles de magnitude 9 à 12.5.

Ces trois amas sont faciles à repérer dans le pentagone de la constellation : de part et d’autre de la ligne β - θ Aurigae.

Cliquez ici M37 pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


M35, les Gémeaux

M35
RéférencesCoordonnées
SAT 5, PSA 25, FerSCP4 p. 6506h08’ / +24°20’

Distant d’environ 2200 AL, c’est un des plus beaux amas ouverts. Dans un même champ d’environ 1° se trouve un second amas ouvert, plus petit : NGC 2158. Quatre fois plus éloigné que son compagnon, il est plus ancien, d’où la couleur rouge qu’il prend sur une photo.

Repérage facile si, partant des étoiles Castor et Pollux, on dessine en direction du Sud-Ouest le rectangle assez aplati que forment des étoiles de 2e et 3e mag. Partant du coin supérieur droit de ce rectangle, suivre un alignement secondaire en direction d’Aldébaran.

Cliquez ici M35 pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


M41, Grand Chien

M41
RéférencesCoordonnées
SAT 19, PSA27, FerSCP4 p.9706h47 / -20°44’

Un bel amas dominé par une étoile de type spectral K, d’un jaune tirant sur le rouge, dont l’éclat équivaut à celui de 700 Soleils. Distance : 2350 AL, diamètre 24 AL et éclat global d’environ 8000 Soleils.

Impressionnant dans un télescope moyen à grand. Repérage très facile : 4° au Sud de Sirius. Compte tenu de sa position très basse, guetter son passage au méridien.

Cliquez ici M41 pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


M76, Persée

M76, Don Goldman
RéférencesCoordonnées
SAT 1, PSA201h42 / +51°34’

Les catalogues de langue anglaise l’appellent «The little Dumbbell». C’est donc, en plus petit, une quasi-copie de la nébuleuse M27 du Petit Renard (Vulpecula).

Repérage assez délicat, dans le côté Ouest (côté Andromède) de Persée. Elle est à peu près à la même déclinaison que l’étoile Mirfak, la plus brillante de la constellation. Le plus simple, avec un télescope azimutal, serait de partir de la Galaxie d’Andromède et de suivre un alignement jusqu’à l’étoile no 51, et de là tirer droit Nord. Objet à observer avec un de nos plus gros télescopes. Essayer un de nos filtres à visser devant l’oculaire.

Cliquez ici M76 pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.


NGC 2392, Les Gémeaux

NGC 2392, Mike Herbaut
RéférencesCoordonnées
SAT 5, PSA2507h29’ / +20°55’

On l’appelle «Nébuleuse Esquimeau» ou «à figure de clown». Dans son espèce, c’est un objet certes petit, mais brillant. Il peut être magnifique avec un télescope de calibre 25-40 cm.

En partant de Pollux, longer le côté Sud du rectangle des Gémeaux jusqu’à l’étoile ? (Wasat), puis suivre l’alignement γ-63-2392. Là aussi, essayer un filtre.

Cliquez ici NGC2392 pour voir la position de l'objet qui apparaîtra sur le bord supérieur de la portion de carte.



SAHL - Webmaster

Mise à jour : 04.01.2016.