Société d'Astronomie du Haut-Léman

Observatoire de Vevey - SAHL

SAHL - Accueil

L'observatoire - Les instruments

L'observatoire de la SAHL contient de nombreux instruments adaptés à toutes les situations :

  • Observation des étoiles et du ciel profond
  • Observation des planètes et de la Lune
  • Observation du Soleil
  • Astrophotographie

Pour les néophytes, un glossaire en fin de page explique les termes un peu techniques. Des schémas optiques sont également donnés.

Télescope Schmidt-Cassegrain C14

Télescope Schmidt-Cassegrain Celestron C14

Logé au coeur de la coupole, c'est le principal instrument de l'observatoire. C'est aussi un des plus puissants et des plus polyvalents. Il est monté sur une solide monture équatoriale de type allemande. Pour la formule optique, voir ici.

  • Diamètre du miroir: 356 mm
  • Focale : 4000 mm

Lunette coudée

Lunette coudée

Montée sur la même monture que le C14, cette lunette est plus particulièrement dédiée à l'observation du Soleil grâce à son hélioscope de Herschel, qui permet de filtrer le rayonnement solaire.

  • Diamètre de la lentille: 124 mm
  • Focale : 1779 mm

Télescope Dobson 425 mm

Télescope Dobson 425 mm

De type Newton, ce télescope est le plus grand de l'observatoire, avec son miroir de 425 mm, Il est particulièrement dédié à l'observation du ciel profond et des étoiles à faible grossissement. Malgré son grand diamètre, il reste facilement transportable, car il est entièrement démontable. Il est régulièrement utilisé dans le cadre de manifestations. Fabrication maison par René Durussel.

  • Diamètre du miroir: 425 mm
  • Focale : 2168 mm

Divers télescopes Newton

Lunette PST munie d'un filtre Ha

D'autres instruments réalisés par René Durussel sont utilisés régulièrement pour l'observation publique du mardi soir. Il s'agit de quatre télescopes de type Newton. Leur tube est fabriqué en bois et leur monture est du type azimutal (axes horizontaux et verticaux).

  • Diamètre du miroir : 115 mm, Focale 517 mm
  • Diamètre du miroir : 150 mm, Focale 930 mm
  • Diamètre du miroir : 200 mm, Focale 1200 mm
  • Diamètre du miroir : 250 mm, Focale 1322 mm

PST

Lunette PST munie d'un filtre Ha

Cette petite lunette est spécialisée dans l'observation du Soleil. Elle comporte un filtre qui sélectionne une longueur d'onde précise dans la lumière du Soleil, celle qui correspond à l'émission de l'hydrogène alpha. A cette longueur d'onde, les protubérances du Soleil sont visibles.

  • Diamètre de l'objectif : 40 mm
  • Focale : 400 mm

Glossaire

Quelques définitions succintes sur les caractéristiques des téléscopes :

SymboleTermeDéfinition
Ddiamètre (ouverture)Diamètre de l'objectif (lentille ou miroir) d'un instrument. Plus le diamètre est grand, plus l'image sera lumineuse.
ffocaleDistance entre l'optique collectrice (lentille ou miroir) et le foyer (lieu où convergent les rayons lumineux). Plus cette focale est importante, plus l'image est grossie.
f/Drapport d'ouvertureConstante déterminant la luminosité d'un instrument. Plus ce rapport est petit, plus l'image est lumineuse.
f/FgrossissementIl dépend de la longueur focale de l'instrument f et de celle de l'oculaire F (indiquée sur l'oculaire). Il se calcule en divisant la longueur focale de l'instrument par la longueur focale de l'oculaire. Un télescope de focale 2000 mm avec un oculaire de 20 mm grossit 100 fois. Attention, il ne faut pas nécessairement chercher à grossir beaucoup, l'image devient sombre et peu lumineuse. Dans la pratique, il ne faut pas dépasser 1 fois et demi le diamètre de l'instrument en mm. Par exemple, il ne faut éviter de grossir plus de 300 fois avec un télescope de 200mm.
Monture azimutaleSupport d'un instrument à deux axes perpendiculaires, l'un destiné aux déplacements latéraux (azimut) et l'autre, aux déplacements en hauteur (altitude). Ces montures ne permettent pas de compenser précisément la rotation de la Terre à l'aide d'un moteur et rendent ainsi impossible l'astrophotographie.
Monture équatorialeSupport d'un instrument permettant de le faire tourner autour de deux axes perpendiculaires dont l'un est parallèle à l'axe de la Terre (axe horaire). Ces montures peuvent être motorisées et permettent l'astrophotographie.
OculaireAssociation de lentilles permettant d'examiner avec l'oeil l'image formée au foyer d'un objectif, en la grossissant beaucoup, comme le ferait une loupe.
ChercheurLunette auxiliaire à grand champ réticulé, parallèle au tube d'un instrument, permettant de viser un astre avant de l'observer; peut être droit ou coudé.

Formules optiques de quelques télescopes

Télescope de Newton

Les rayons lumineux sont concentrés par le miroir parabolique et concentrés en un point appelé foyer. Pour éviter que l'observateur ne doive se mettre devant le télescope et obstrue l'entrée du télescope, les rayons sont renvoyés sur le côté par un miroir à 45°.

Schéma Newton

Le télescope de Newton.

Télescope de Schmidt-Cassegrain

Les rayons lumineux pasent d'abord au travers d'une lame correctrice, puis sont concentrés par le miroir primaire sphérique. Ensuite, les rayons sont renvoyés par le miroir secondaire à l'arrière du télescope ; pour cela, le miroir primaire est percé en son centre.

Schéma Schmidt-Cassegrain

Le télescope Schmidt-Cassegrain.

SAHL - Webmaster

Mise à jour : 16.04.2013.